Home » Info » Céréales: La Tunisie échoue à stocker sa récolte exceptionnelle !
Reprise des activités des centres de collecte et de stockage de céréales

Céréales: La Tunisie échoue à stocker sa récolte exceptionnelle !

En Tunisie, la surproduction, tout comme la sous-production d’ailleurs, pose des problèmes.

Ce triste constat frappe également la production des céréales.

Après l’annonce des prévisions d’une récolte historique, tous les Tunisiens ont touché du bois se félicitant de ces grandes quantités qui devaient faire baisser les importations.

Mais au vu des dernières informations, la situation inquiète plus qu’un.

Les grandes quantités récoltées n’ont pas trouvé de place des les centres de stockage nationaux, ces derniers ont atteint leur capacité maximale.

D’ailleurs, à Siliana, les centres de collecte de céréales à Makther, Gaafour, El Krib et Bouarada refusent depuis presque deux semaines d’accueillir de nouvelles quantités car ils ont atteint leur capacité maximale de stockage, a affirmé Khalil Ayari, vice-président de l’Union de l’agriculture à Siliana.

Des quantités d’un million 850 mille quintaux de céréales collectées n’ont pas été encore stockées bien que les autorités régionales ont informé, depuis mars, le ministère de l’agriculture afin de prendre les mesures nécessaires puisque la récolte céréalière dans la région a atteint cette année un niveau record, a-t-il ajouté, à l’agence TAP.

Il a appelé les autorités compétentes à intervenir en urgence pour chercher des solutions à ce problème surtout face au risque de l’endommagement de la récolte sous l’effet des pluies.

Ces grandes quantités se trouvent actuellement sur la voie publique, dans différentes régions du pays, exposées à tout risque de vol, de pollution et de destruction en raison des températures si élevées.

A cet l’Union Tunisienne de l’Agriculture et de la Pêche a appelé les autorités à agir d’urgence pour protéger la récolte des conditions climatiques, placée sur la voie publique, sans aucun abri.

En tout cas, les agriculteurs demandent à ce que ces quantités de blé et d’orge soient véhiculées aux grands silos, aux meuneries et qu’elles soient protégées des conditions climatiques en les considérant comme une richesse nationale que l’Etat doit protéger et dont il se charge complètement.

« La récolte exceptionnelle attendue pour l’actuelle saison permettra à la Tunisie de réduire ses importations de céréales, d’une valeur de 200 millions de dinars (MD) », avait, pourtant, laissé entendre, le ministre de l’Agriculture, de la pêche et des ressources hydrauliques, Samir Taieb.

Taïeb a déclaré que la récolte de cette année serait d’environ 24 millions de quintaux, la deuxième plus grosse récolte depuis l’indépendance.

About essada.net