Home » Info » Descente policière au domicile de Sami Fehri et au siège d’Elhiwar

Descente policière au domicile de Sami Fehri et au siège d’Elhiwar

L’avocat d’Elhiwar Ettounsi, Abdelaziz Essid, a affirmé que dans la soirée du mardi 5 novembre 2019, des dizaines d’agents de la police ont fait une descente et des fouilles au domicile de Sami Fehri, où seules se trouvaient ses 2 filles mineures, au siège de la société et de la chaîne Elhiwar Ettounsi, ainsi qu’aux domiciles de certains proches et amis.

Me Essid a souligné, dans un post publié sur sa page officielle Facebook, que la perquisition et les fouilles se sont poursuivies jusqu’après la prière du Fajr. ‘’Que cherchaient les agents ?, s’est interrogé l’avocat.

Ajoutant, de la drogue, des armes…de toutes les manières rien de tout cela n’a été trouvé…Je crois qu’ils étaient à la recherche de l’enregistrement de l’enquête relative aux financements du mouvement Ennahdha…Et même ça, la cassette, ils ne l’ont pas trouvée, a-t-il dit.

Me Abdelaziz Essid est revenu sur la journée d’hier, mardi 5 novembre, au cours de laquelle la séance d’audition avec Sami Fehri qui a débuté tôt dans la matinée, a duré environ 13 heures, sans interruption…les questions ne concernaient pas l’affaire de Cactus Prod post-révolution, mais plutôt, le partenariat avec Slim Riahi et la manière de résoudre le différend entre les 2 associés, en relation avec la société ‘’Eight Prod’’.

Et de poursuivre que rien n’existait dans les documents, ni infractions, ni violations… Et malgré cela, le ministère public prend la décision, à à21h30, de garder en détention préventive, Sami Fehri, le mandataire de ‘’Eight Prod’’ et de l’administratrice judiciaire.

Me Essid annonce que les auditions se poursuivent, aujourd’hui mercredi 6 novembre 2019… sans qu’il y ait une affaire en cours … sans un juge d’instruction en charge de l’affaire …seul le ministère public agit, interdit le voyage, maintient en détention, ordonne les descentes et perquisitions, etc …

About essada.net