Iran: un scientifique nucléaire, accusé d’espionnage, a été exécuté

 

Le porte-parole de la justice iranienne, Gholam-Hossein Mohseni-Ejei, a finalement mis un terme à vingt-quatre heures de suspense autour de l’exécution du scientifique nucléaire Shahram Amiri. «Sa peine de mort a été appliquée, car lors de son procès, il a été démontré qu’il espionnait au profit des Etats-Unis», a déclaré le porte-parole dimanche 7 août, lors d’un point

Selon Gholam-Hossein Mohseni-Ejei, Shahram Amiri a établi des liens avec «le premier ennemi de notre pays, c’est-à-dire les Etats-Unis» et il «leur a fourni des informations» sur la République islamique d’Iran.

Écrire un commentaire

commentaires

About fr.essada.net