Home » Info » La Chambre nationale des collecteurs de céréales suspend ses activités
Le pain

La Chambre nationale des collecteurs de céréales suspend ses activités

La Chambre nationale des collecteurs et stockeurs de céréales relevant de l’UTICA a décidé de suspendre ses activités jusqu’à la réévaluation des primes de collecte et de stockage, a fait savoir à l’agence TAP, le porte-parole de la Chambre Abdelkrim Bessadok, soulignant que ces primes ne sont pas adaptées aux nouveaux prix des céréales au vu de l’inflation et des taux d’intérêt du marché financier.

Les sociétés de collecte et de stockage ont enregistré des pertes financières de près de 100 millions de dinars d’autant que les primes de collecte et de stockage n’ont pas été réévaluées au cours de la période 2008-2015, obligeant certaines de ces sociétés à mettre fin à leurs activités, a-t-il dit.

IL a, en outre, évoqué les déficits financiers que les mutuelles enregistrent, précisant que ces déficits ont concerné tous les intervenants dans le domaine de la collecte dont l’Office des céréales (OC) qui n’a pas pu les collecteurs.

Bessadok a fait remarquer que la faible augmentation des marges en 2016 puis en 2017 était bien en deçà du coût de la collecte et de celui des charges financières dues aux financements de la récolte.

Et de rappeler qu’une commission composée de représentants des ministères de l’Agriculture, du Commerce, des Finances et de la Chambre nationale des collecteurs et stockeurs de céréales a été chargée, depuis le mois de février 2019, d’établir une révision objective des primes en se basant sur les résultats comptables analytiques de l’OC soumis au ministère des Finances.

Il a ajouté que la Chambre considère le gouvernement comme responsable de tout retard du démarrage de la saison de la récolte pour l’année en cours, mettant en garde contre la destruction de ce maillon principal de la filière des céréales si les dus des collecteurs leur permettant de couvrir le coût de leurs activités, ne seront pas revus à la hausse.

Bessadok a enfin signalé que les centres de collecte restent à la disposition des agriculteurs en attendant les solutions que le gouvernement présentera pour résoudre cette problématique.

About essada.net