Home » Info » Nabil Karoui accuse le gouvernement et Ennahdha d’avoir orchestré son arrestation

Nabil Karoui accuse le gouvernement et Ennahdha d’avoir orchestré son arrestation

« Si je ne suis pas libéré, quel sens auraient ces élections ? » C’est sous ce titre que Le Point a publié une interview de Nabil Karoui (réalisée par l’intermédiaire de son avocat) depuis la prison de Mornaguia où il est détenu depuis le 23 août dernier.

Dans cette interview, le candidat au deuxième tour de l’élection présidentielle, accuse sans fioriture le gouvernement et le parti Ennahdha d’avoir orchestré son arrestation.

« Le chef du gouvernement, Youssef Chahed, ainsi que ses alliés islamistes m’ont incarcéré illégalement pour que je ne puisse pas faire ma campagne pour les élections présidentielle et législatives. Cependant et malgré tout ce que j’ai subi, je suis au second tour.

Cela revient à dire que, aujourd’hui, sans faire campagne et ayant subi tout ce harcèlement ainsi que les pressions dont a souffert mon équipe à l’extérieur, n’ayant pas pu apparaître comme les autres candidats dans les médias pour expliquer mon programme et mes idées aux électeurs, je suis quand même au second tour. Je représente donc un poids électoral et politique, je suis une réalité dans la Tunisie d’aujourd’hui », déclare-t-il.

Nabil Karoui qui s’est exprimé au Point par l’intermédiaire de son avocat lance : « Si je ne suis pas libéré, quels sens auraient ces élections ? Elles deviendraient une vraie mascarade démocratique. Chahed et son parti voulaient me mettre sous les verrous, car ils pensaient que, moi éliminé, ils auraient un boulevard vers le second tour. Vous avez vu le résultat, ces gens sont déconnectés du pays profond, d’où leur échec cuisant ».

Ses complices islamistes sont plus concernés par les législatives où mon parti, Au cœur de la Tunisie, les devance largement. Les islamistes d’Ennahdha vont tout faire pour me garder derrière les barreaux jusqu’au 6 octobre. Ils pensent gagner en m’écartant. (…) ».

Dans cette interview, Nabil Karoui évoque également ses conditions de détention qu’il juge « correctes » dans une cellule qu’il partage avec deux détenus de droit commun et malgré l’absence de contact avec sa famille et son équipe de campagne, il reste confiant dans l’optique du second tour qu’il qualifie de « bataille va être cruciale entre un axe islamo-conservateur représenté par M. Kaïs Saïed et Ennahdha et un axe moderniste socio-libéral représenté par lui et Au cœur de la Tunisie ».

About essada.net