Home » Info » Tunisie: 3 mille hectares perdus chaque année à cause des incendies

Tunisie: 3 mille hectares perdus chaque année à cause des incendies

Le directeur général des forets au sein du ministère de l’agriculture Salem Triki, a révélé que le nombre d’incendies en Tunisie, au 9 août, s’élève à 190, ce qui a entraîné la perte d’environ 1.850 hectares.

S’exprimant à l’agence TAP, Triki a fait savoir que la Tunisie perd en moyenne 3000 hectares d’espaces verts par an.

Toutefois, le nombre d’incendies a diminué ces dernières années, grâce à un plan préventif élaboré par le ministère en coopération avec les différentes structures impliquées dans le secteur, a-t-il ajouté.

Le responsable a noté que les superficies touchées par les incendies sont passées de 17.000 hectares en 2017 à environ 1.000 hectares en 2018, mais devraient augmenter cette année en raison de divers facteurs naturels et humaines.

Le directeur général des forets au sein du ministère de l’agriculture Salem Triki, a révélé que le nombre d’incendies en Tunisie, au 9 août, s’élève à 190, ce qui a entraîné la perte d’environ 1.850 hectares.

S’exprimant à l’agence TAP, Triki a fait savoir que la Tunisie perd en moyenne 3000 hectares d’espaces verts par an.

Toutefois, le nombre d’incendies a diminué ces dernières années, grâce à un plan préventif élaboré par le ministère en coopération avec les différentes structures impliquées dans le secteur, a-t-il ajouté.

Le responsable a noté que les superficies touchées par les incendies sont passées de 17.000 hectares en 2017 à environ 1.000 hectares en 2018, mais devraient augmenter cette année en raison de divers facteurs naturels et humaines.

Le directeur général des forets au sein du ministère de l’agriculture Salem Triki, a révélé que le nombre d’incendies en Tunisie, au 9 août, s’élève à 190, ce qui a entraîné la perte d’environ 1.850 hectares.

S’exprimant à l’agence TAP, Triki a fait savoir que la Tunisie perd en moyenne 3000 hectares d’espaces verts par an.

Toutefois, le nombre d’incendies a diminué ces dernières années, grâce à un plan préventif élaboré par le ministère en coopération avec les différentes structures impliquées dans le secteur, a-t-il ajouté.

Le responsable a noté que les superficies touchées par les incendies sont passées de 17.000 hectares en 2017 à environ 1.000 hectares en 2018, mais devraient augmenter cette année en raison de divers facteurs naturels et humaines.

About essada.net